Les portraits

Christophe Adam

Bordeaux vraiment humain


Bordeaux Demain, c’est pour moi une suite logique, une forme d’évidence, pour ne pas, demain me reprocher de savoir et de n’avoir rien fait. Comme certains ont décidé de ne plus manger de cerises en hiver, de s’indigner, de tout plaquer ou de changer de vie, il m’est apparu juste de donner une suite à mon engagement humanitaire et médico-social, en m’impliquant plus fortement dans la vie de ma ville. Pour parler de mes espérances, des périphéries, des inégalités, de la diversité et de l’humain, malade ou bien portant dans sa globalité.

Pour ne pas regretter de n’avoir pas su saisir l’espace du débat pour créer les ponts indispensables à notre vivre ensemble, pour défendre avec d’autres, une ambition du collectif et de la solidarité. Pour que les rencontres, les idées qui ont jalonnés mes 30 ans dernières années, les controverses, les ambivalences et les paradoxes qui m’ont fait douter et réaffirmer mes ancrages fondamentaux, pour que toute cette histoire serve au projet commun de notre ville, Bordeaux, que la démocratie nous permet de construire, ensemble, par le jeu d’une élection.

Pour toutes ces raisons, j’ai rejoint le collectif Bordeaux Demain. 

Fin 1999, j’intègre l’équipe de Médecins du Monde Bordeaux, comme médecin bénévole.

Cet engagement m’a ouvert les yeux sur les questions de la grande précarité à Bordeaux et la métropole : le saturnisme infantile rue neuve, les squats de l’avenue Thiers, le bus d’échange de seringue à la gare saint Jean, les migrants..., les lits infirmiers du foyer Leydet. De ces rencontres sont nées de multiples coopérations, de nombreuses discussions, des désaccords parfois, mais une conviction forte et partagée que la solidarité et la protection des plus vulnérables devaient être au coeur de l’action publique. On ne peut penser la Ville, sans l’imaginer avec des espaces pour accueillir, soutenir ou accompagner les plus fragiles d’entre nous. Le choix de la solidarité est parfois difficile. Il nous demandera demain, plus qu’une simple affirmation de campagne car la justice et l’équité n’ont rien de naturel.

Bordeaux Demain, s’est donc inscrit très logiquement, dans cette continuité d’engagement citoyen, de réflexions et d’ambitions partagées. Depuis plus de 2 ans, le collectif Bordeaux Demain s’est fortement étoffé. Nos temps de
rencontres et de travail, nos histoires différentes sont venus enrichir notre projet avec une idée un peu folle de tout faire sans rien attendre. J’ai beaucoup apprécié et appris durant tous ces échanges, très libres, structurés mais aussi informels. J’ai aussi aimé que nous ne soyons pas naïfs sur les combats qui naissent des questions de pouvoir, mais surtout, que nous n’en soyons pas prisonniers. Notre seule ambition est d’être des contributeurs crédibles de sens et de valeurs, pour tous les bordelais, et d’assumer, si il le faut, la responsabilité d’être au service de ce bien collectif qui doit dépasser les individualités.

Les prochaines élections municipales sont plus qu’un temps démocratique obligé. Il ne s’agit pas uniquement de reconstruire une équipe ou un programme, mais bien d’imaginer que ceux qui demain, animeront le pilotage de notre ville, feront des choix parfois difficiles. Car entre la croissance démographique de la ville et de la diversité de ses usagers (touristes, Bordelais, habitant de la métropole, actifs et inactifs, squatteurs, SDF, travellers, personnes autonomes et dysautonomes), le manque de logement et son coût, la saturation des transports, les mutations écologiques, les équilibres entre activités productives et qualité de la vie quotidienne, les sujets de tensions sont multiples. Les arbitrages devront donc s’appuyer sur une vraie compréhension de nos quartiers, de leurs habitants et de leurs usagers, des besoins et des apports des territoires qui nous entourent. Ils devront se nourrir aussi de collectifs véritablement citoyens, d’une participation active et de réseaux prêts à travailler à la recherche des points communs responsables que notre Monde complexe et fragile nous oblige, dès maintenant à trouver. Je crois que nous devront être forts pour ne pas perdre notre ambition de ne rien construire dans l’appropriation, l’exclusion, le repli sur soi et l’oubli. J’ai envie de défendre Demain, l’idée d’une ville ouverte et protectrice. Ouverte au monde, aux autres, aux idées, au cultures et aux traditions, aux territoires et aux terroirs. Protectrice pour les plus vulnérables d’entre nous, en capacité de réduire pour tous les préjudices liés aux risques de la vie et en capacité de rétablir ceux qui en ont besoin.

Bordeaux Demain a travaillé et tenter d’analyser toutes ces complexités, pour contribuer avec conviction au projet de la prochaine mandature. La suite est maintenant à construire.

Christophe.

 

 

Bordeaux Demain

Association loi 1901

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Mentions légales

© Bordeaux Demain - 2018

Restez informés

Recevez les informations de Bordeaux Demain